La transition professionnelle

La transition professionnelle

25 mai 2021 Entreprise 0

Qu’est-ce que c’est ?

 

Le projet de transition professionnel prend la place de l’ancien dispositif qui était le congé individuel de formation (CIF) supprimé le 1er janvier 2019.

Il s’adresse aux salariés du secteur privé en contrat en CDI, CDD mais aussi aux intérimaires et intermittent du spectacle sous certaines conditions.

Le projet de transition professionnel permet donc aux salariés voulant changer de métier ou de profession de pouvoir payer leurs futures formations qui doivent êtres en lien avec leurs projets.

Il permet également le maintien de la rémunération du salarié pendant ce congé durant sa formation.

 

 

Comment ça marche

 

Pour bénéficier du projet de transition professionnel, il faut tout d’abord respecter certaines conditions.

Vous devez être en poste depuis plus de 24 mois au sein de votre entreprise en total cumulé en tant que salarié, et dont 12 mois dans l’entreprise quelque soit la nature des contrats successifs que vous avez effectué. De plus votre ancienneté sera comptabilisée à votre date de départ en formation.

Il existe aussi des modalités particulières d’ancienneté directement disponible par dérogation qui ont été prévu pour les salariés en CDD, intermittent du spectacle et pour les intérimaires.

Pour toutes personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapées (OETH) ou pour les salariés ayant été licencié pour motif économique ou inaptitude, les conditions d’anciennetés de ne sont pas exigées.

 

Il est à noter qu’un employeur a le droit de proposer le report de ce congé dans la limite de mois si l’absence du salarié pourrait entrainer des complications et des conséquences préjudiciables à la production du travail au sein de l’entreprise. Mais aussi si des effectifs sont simultanément absent aux dates indiquées.

 

Pendant la formation du projet de transition professionnel, le contrat de travail de la personne concerné n’est pas rompu, mais juste suspendu. Cela permet de toujours bénéficier du maintien de votre couverture social mais vous oblige aussi à justifier votre présence durant toute la durée de votre formation.

Suite à cette formation, vous reprenez donc votre poste initiale ou un équivalent, votre employeur n’est pas obligé de vous proposer un autre poste comptant votre nouvelle qualification acquise.

 

Rapprochez-vous de Transitions Pro pour plus d’informations allant de la création jusqu’au dépôt de votre dossier.

 

 

Reconversion professionnelle : des idées

 

Travailler dans le commerce ou le marketing

 

Le besoin des entreprises dans ces secteurs est toujours exponentiel même encore aujourd’hui. D’innombrables possibilités s’offrent à vous dans ce secteur selon votre profil.

Si vous disposez d’un bon contact humain et relationnel, vous pouvez devenir commercial.

La communication des marques vous intéresse ? Devenez brand manager ou community manager. Si le marketing vous intéresse également, devenez chef de produit marketing.

 

 Le secteur du bien-être

 

Quand on parle d’une reconversion professionnelle, on parle surtout d’effectuer un travail qui nous plait et qui plus connecté avec nous-même et qui nous sommes.

Les métiers de coach fitness et de yoga pourrait permettre de faire un lien entre votre passion et votre travail.

 

La comptabilité

 

Toute entreprise a besoin d’un comptable, il s’occupe de la légalité des fonds de l’entreprise, vérifie l’enregistrement des données commerciales et financières.

Il exerce une fonction d’assistance ou de responsabilité selon le type de structure ou il travaille.

En apprendre plus sur les métiers de la comptabilité publique.

 

Les métiers de l’artisanat

 

Si vous avez un travail majoritairement « intellectuel » et que vous souhaitez un travail plus manuel, beaucoup de personnes choisissent de se reconvertir dans l’artisanat. C’est un retour aux sources et peut permettre de mieux vous épanouir.

Des métiers tels que menuisier, peintre, plombier ou même maçon peuvent vous ouvrir les portes.

Attention à ne pas sous-estimer l’expérience, le savoir-faire et les capacités physiques pour effectuer ces métiers qui sont réputer pour être difficile.

 

à lire aussi : quels sont les avantages de suivre une formation CSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *