Le café du Cameroun, alliance de finesse et de saveur

Le café du Cameroun, alliance de finesse et de saveur

14 novembre 2019 Gastronomie 0

Différentes du café d’Ethiopie, les plantations de café au Cameroun sont nombreuses. Depuis les années 1890, la production connaît une importante croissance. Avec un sol propice à la culture de grains arabica mais aussi aux grains de robusta, le café du Cameroun est un café complet. Quel que soit celui que vous choisirez, il saura faire la différence et satisfera les grands amateurs comme ceux qui n’en boivent que de temps à autre.

L’histoire du café du Cameroun

Le Cameroun n’est pas un ancestral producteur de café. Ce n’est qu’à partir de la fin du 19ème siècle que le pays commence à cultiver des plantations. A cette époque, l’Allemagne colonise alors le Cameroun, et contribue à en faire un producteur qui se développe. Aujourd’hui, avec près de 20 000 tonnes de café produites chaque année, le Cameroun se place en huitième position mondiale en matière de production. La croissance de l’activité du Cameroun en tant que producteur de café est toujours en croissance et pourrait bien gagner encore quelques places au classement mondial d’ici les prochaines années.

Les différentes variétés de café du Cameroun

Le Cameroun est un pays au sol parfaitement adapté pour la production de café. Grâce à ses reliefs, les altitudes sont différentes, ce qui permet aux plantations de se diversifier en fonction de leur lieu de production. Ainsi, les espèces de café du Cameroun arabica se développent sur les plus hauts plateaux du pays, quand les espèces robusta sont cultivés sur des sols moins élevés. Le café Oku, est une variété d’arabica. Gourmand, c’est un café aux arômes doux qui rappellent un goût de noisette et d’amande. Le café Frères du Noun est quant à lui plus dynamique. Un peu plus puissant en bouche, il offre des notes de poivre qui lui confère un parfum épicé. Enfin, le café Caplami est fait de grains plus sucrés. Il a une saveur fruitée, aux arômes qui font penser à de la noix de coco et à de l’abricot.

Zoom sur le Simakélé

Le Simakélé est un café appartenant à la variété de l’arabica. Les plus fins connaisseurs de café lui trouveront peut être des arômes similaires à ceux de Blue Mountain de Jamaïque, et ce ne serait pas erroné. En effet, les pieds des plantations du café Simakélé sont les mêmes que ceux du Blue Mountain. De mai à septembre, les grains verts du Simakélé sont récoltés à la main. Cela leur confère une meilleure homogénéité et permet de les manipuler avec plus de douceur. Les grains de Simakélé demandent une torréfaction légère. C’est cette manipulation qui leur donne un goût très peu amer qui plaît à tous les palais. Parfait équilibre entre force et douceur, le café Simakélé du Cameroun satisfera les papilles des buveurs de café.

Pour en apprendre davantage sur le café moulu du Cameroun, consultez l’article dédié en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *